Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Dany Magnaval

Communiqué de presse

Un article publié samedi dans la presse, confirme les espoirs et les craintes que nous avions au sujet du nécessaire débat qui a lieu actuellement sur les propositions d’intercommunalité de la Haute Corréze.

La communauté de communes d’Ussel -Meymac a eu un débat et un vote le 2 décembre sur le projet de fusion des 6 comcom puisque la loi donnait jusqu’au 9 décembre pour se prononcer. Cela n’a malheureusement pas été le cas ni du Conseil communautaire de Bugeat Sornac, ni de celui de Vézère-Monédières qui n’ont pas eu l'occasion de voter, eux, sur cette proposition lors de leurs dernières séances…

A Ussel-Meymac, beaucoup d’élus ont exprimé leur insatisfaction du projet de future intercommunalité de haute Corrèze : que se soit au sujet de la taille trop importante, de la représentativité des petites communes, de la disparition sous-jacente des communes rurales… Autant d’analyses communes qui ont poussé beaucoup d’élus et d’habitants de Bugeat-Sornac et Vézère Monédières à réfléchir puis à proposer une autre solution. Ces analyses communes contribuent à nourrir l’espoir que la nouvelle proposition préfectorale en tiendra compte.

Cependant dans cet article, on apprend avec stupeur que certains élus, malgré le fait que leurs conseils municipaux ont délibéré contre le projet de trop grande comcom, adoptent en séance de leur conseil communautaire une position inverse. D’autres renoncent, désabusés et résignés.

Les craintes que nous exprimions il y a quelques temps sur le danger de confiscation du débat par quelques uns et sur la mise à l’écart des habitants sont bien réelles. Il faut dans les jours qui viennent continuer à informer les habitants sur toutes les solutions que permet la loi NOTRe dans les zones de montagne, dont nous faisons partie, pour éviter ces « parodies de démocratie ». Notre territoire et son avenir l'exigent.

De nombreuses communes de Vézère-Monédières et de Bugeat-Sornac ont déjà délibéré, souvent en réunissant les habitants et en leur demandant leur avis, pour rejoindre le projet d’une communauté de communes à taille humaine, respectueuse des habitants et de ses élus, en refusant un rattachement à une grande comcom.

Le débat sur ces questions doit se mener au grand jour, en refusant les" petits arrangements entre amis", en respectant la volonté des habitants, en œuvrant pour notre territoire rural.

Forts de ces décisions, déterminés à défendre la ruralité, nous demandons audience à Monsieur le Préfet afin que tous les élus engagés dans la construction d’une proposition alternative puissent lui donner la position de leurs habitants, puissent lui exposer les raisons qui les ont décidés à rejoindre ce projet et puissent lui demander d’intégrer ce projet à ses futures propositions qu’il ne manquera pas de faire lors de la réunion de la CDCI du 17 décembre 2015.

07 décembre 2015

Pour les habitants et les élus engagés pour la réussite du projet d’une communauté de communes au cœur du PNR

Michèle GUILLOU Maire de Viam, André LAURENT Maire de Pradines, Philippe JENTY Maire de Saint Hilaire les Courbes, Christophe PETIT Conseiller Départemental, Maire de Lestards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Vox populi! La voix du peuple doit se faire entendre, merci aux élus qui nous alertent sur ce projet mortifère, il en va de notre survie. L'ombre des maquisards plane encore dans nos bois. Ils se sont fait trouer la peau pour nous offrir un monde de liberté et d'égalité pour tous, sans haine de l'autre, quelle que soit sa couleur. Soyons dignes de leur combat, faisons-nous entendre comme l'a fait Dany aujourd'hui, merci.
Répondre