Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Commune de Gourdon-Murat

Cérémonie du 8 mai 1945

 

Voici les trois textes lus lors de la cérémonie.

Texte lu par Mme Anne-Marie Dubayle conseillère municipale

Union Française des Associations de Combattants
et de Victimes de Guerre
Reconnue d’Utilité Publique par Ordonnance n° 45.1181 du 14 Mai 1945

MESSAGE de l'UFAC
du 8 MAI 2018 

Le 8 Mai 1945, l'Allemagne hitlérienne capitulait sans conditions.
La "Liberté" triomphait de la barbarie, mettant fin à toutes les exactions commises par ceux qui
rêvaient d'imposer à l'Europe une idéologie totalitaire.
Au jour anniversaire de cette victoire, souvenons-nous et rendons hommage à nos morts, à tous
ces soldats de la Métropole, d'Outre-mer, des Forces Alliés, dont le sacrifice sur les différents
théâtres d'opérations a permis cette victoire qui rétablissait la "Paix" et rendait à la France son
indépendance.
Honorons la mémoire de toutes celles et tous ceux qui ont été victimes de l'atroce réalité des
événements de la Seconde Guerre mondiale : les emprisonnés, torturés et abattus, les victimes
civiles, les combattants de toutes armes, les résistants, déportés, fusillés, massacrés, prisonniers,
pour leur courage, leur esprit de sacrifice et leur sens du devoir.
Associons également à ce jour anniversaire, la mémoire de Jean MOULIN, premier Président du
Conseil National de la Résistance constitué à l'initiative du Général De GAULLE. Parvenu à unifier
tous les mouvements de la Résistance française, Jean MOULIN en présidait la première réunion,
à Paris, le 27 mai 1943. Arrêté le 21 juin à Caluire-et-Cuire dans la banlieue de Lyon, torturé, il
mourut le 8 juillet lors de son transfert vers l'Allemagne. Le général DE GAULLE lui rendra
hommage en ces termes : "Pur et bon compagnon de ceux qui n'avaient foi qu'en la France, il a su
mourir héroïquement pour Elle".
En cette journée où les Françaises et les Français se souviennent et ont conscience que la Paix et
les valeurs humanistes qui sont les leurs sont particulièrement fragiles, ils regrettent que les
espérances nées de cette victoire historique du 8 Mai 1945 soient bafouées, le monde connaissant
encore aujourd'hui, des situations de guerre, de violence et de haine.
L'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC), invite donc
chacune et chacun, particulièrement les jeunes, à œuvrer pour un monde de Fraternité, de
Solidarité et de Paix.
Vive la République !
Vive la France !

Texte lu par Mr Daniel Garais maire adjoint

Ordre du jour n° 9
Officiers, Sous-officiers, Caporaux et Soldats
de la Première Armée française
Le jour de la Victoire est arrivé.
A Berlin, j’ai la fierté de signer au nom de la France, en votre nom, l’acte solennel de la
capitulation de l’Allemagne.
Dignes de la confiance de notre Chef Suprême, le Général de Gaulle, libérateur de notre pays,
vous avez, par vos efforts, votre ferveur, votre héroïsme, rendu à la Patrie son rang et sa
grandeur.
Fraternellement unis aux soldats de la Résistance, côte à côte avec nos camarades alliés, vous
avez taillé en pièces l’ennemi, partout où vous l’avez rencontré.
Vos drapeaux flottent au cœur de l’Allemagne.
Vos victoires marquent les étapes de la Résurrection Française.
De toute mon âme, je vous dis ma gratitude. Vous avez droit à la fierté de vous-même comme
à celle de vos exploits.
Gardons pieusement la mémoire de nos morts. Généreux compagnons tombés au Champ
d’Honneur, ils ont rejoint dans le sacrifice et la gloire, pour la Rédemption de la France, nos
fusillés et nos martyrs.
Célébrons votre victoire : victoire de Mai, victoire radieuse de printemps qui redonne à la
France la Jeunesse, le Force et l’Espoir.
Soldats vainqueurs, vos enfants apprendront la nouvelle épopée que vous doit la Patrie.
Berlin, le 9 mai 1945
Le Général d’Armée DE LATTRE DE TASSIGNY,
Commandant en chef de la 1ère Armée Française
J. DE LATTRE


Voici le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées et notamment en charge des Anciens combattants et de la Mémoire,  qui doit être lu par le préfet et les sous-préfet d’arrondissement ou leurs représentants lors des cérémonies du mardi 8 mai 2018, pour le 73e anniversaire de la reddition sans condition des armées nazies.

Texte lu par notre maire Mr Jacques Joffre

« En ce jour, nous rendons hommage à nos compatriotes et à leurs frères d’armes, combattants de 1940, Français libres, qui n’ont jamais cessé le combat, Résistants de l’intérieur ayant héroïquement rejoint la lutte, soldats de l’Armée d’Afrique couverts de gloire, combattants rassemblés pour libérer notre terre opprimée et poursuivre le combat au-delà du Rhin et des Alpes, à tous, nous exprimons notre gratitude et notre admiration. A la suite du général de Gaulle, ils ont relevé notre honneur et permis à la France d’être à la table des vainqueurs. leur épopée est entrée pour toujours dans l’Histoire. Nous n’oublions pas que, dans la Pacifique, la guerre se poursuivit encore plusieurs mois avec son cortège de souffrances.

Nous sommes également rassemblés pour exprimer notre indéfectible gratitude à nos alliés. Venus du Royaume-Uni et du Commonwealth, des États-Unis, d’Union soviétique et de tant d’autres nations d’Europe et du monde, nous n’oublions pas les sacrifices qu’ils ont consentis. Ensemble, au prix d’infinies souffrance, ils sont sortis victorieux du combat décisif pour la liberté, pour l’honneur, pour la dignité des hommes.

Souvenons-nous de toutes celles et de tous ceux qui périrent, anéantis par la folie criminelle des nazis : victimes de l’extermination, des persécutions et de l’oppression, déportés, fusillés, massacrés, internés, martyrs d’une idéologie barbare.

Nous sommes rassemblés pour témoigner notre solidarité à toutes celles et à tous ceux dont la vie fut à jamais marquée par les dramatiques conséquences de cette guerre impitoyable : prisonniers de guerre soumis à une douloureuse captivité, requis pour le service du travail obligatoire et réfractaires, populations annexées, déplacées, brutalisées. Nous pensons aux veuves et aux orphelins, aux blessés, à toutes les victimes civiles.

La victoire des nations alliées, le 8 mai 194(, a consacré la victoire de la démocratie, des valeurs universelles et de la dignité de l’Homme. L’idéologie criminelle et raciste était vaincue.

Le 8 mai 1945, la France était à Berlin, effaçant la défaite de mai 1940 et l’esprit collaborationniste. Dès le 18 juin 1940, la France avait dit son refus et sa volonté d’agir pour retrouver sa place au sein des grandes nations, afin de porter son message universel et humaniste de Liberté, d’Égalité, de Fraternité.

Françaises et Français de toutes origines et de toutes convictions, nous voulons ainsi manifester notre fidélité à nos héros. Dans une Europe réconciliée, nous savons qu’il faut sans cesse rester vigilants pour défendre ces valeurs et nous réaffirmons notre détermination à les transmettre aux générations futures. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Belle cérémonie, il ne faut jamais oublier,bien sûr !<br /> Bisous Dany
Répondre
M
j'ai participé aussi à la belle cérémonie à Cergy. Bisous
Répondre