Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Commune de Gourdon-Murat

8 mai 2019 à Gourdon-Murat

Pluie et vent n'ont pas découragé les fidèles habitants pour célébrer le 8 mai 1945.

Après  le dépôt de la gerbe par Eliane Létang,Mr Jacques Joffre ,maire de la commune,prenait la parole pour lire le message de Geneviève Darrieussecq pour la commémoration de la Victoire du 8 mai 1945.

» La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des nations unies et c’est la victoire de la France.  » La voix solennelle qui porte ce message dans l’après-midi du 8 mai 1945 est celle qui, depuis le 18 juin 1940, incarne la France dans la guerre. Les paroles du général DE GAULLE se mêlent au bourdon de Notre-Dame et aux cloches de toutes les églises, aux sirènes et aux exaltations qui retentissent dans tout le pays. La Victoire est là. Enfin, en Europe, la guerre est finie. Il y a 74 ans, l’Allemagne signait sa capitulation sans conditions par deux fois. La première, le 7 mai 1945, à Reims. La seconde, le soir du 8 mai, à Berlin. Ainsi, la France s’inscrivait dans le cercle des vainqueurs. Après tant de combats, de victimes et de destructions, le nazisme est abattu. C’est la victoire sur une idéologie totalitaire, raciste et criminelle qui a mené la violence jusqu’à sa plus effrayante extrémité. La France exprime sa reconnaissance à toutes ses filles et à tous ses fils qui ont combattu pour la patrie : les combattants de 1940, les Français Libres, tous ceux qui ont combattu pour la patrie : les combattants de 1940, les Français Libres, tous ceux qui ont répondu à l’appel de la Résistance, les armées de LECLERC et de DE LATTRE. La France se souvient des déportés qui ont souffert de la barbarie et des victimes des camps de la mort. La Nation n’oublie pas tous ceux qui ont subi les conséquences du conflit : les prisonniers, les victimes civiles, les veuves et les orphelins.

La France exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes, issus des nations du monde entier, qui ont conjugué leurs efforts pour nous libérer et restaurer la dignité humaine. En ce 75ème anniversaire de l’année 1944, la France se souvient de ses libérateurs. Des villages du littoral normand à la flèche de la cathédrale de Strasbourg, de semaines en semaines, le flot de la liberté a recouvert le territoire. A tel endroit, la liberté portait l’uniforme français. A tel autre, celui des armées alliées. Ici, l’action des maquis était décisive. Là, l’action commune des soldats et des résistants emportait la décision. 75 ans après, alors que les derniers témoins vivants de cette histoire sont parmi nous, la mémoire de ces événements demeure. Nous nous souvenons avec ferveur des débarquements de Normandie et de Provence, de la libération de Paris, du courage et des sacrifices de tous les combattants de la liberté. Aujourd’hui, nous nous remémorons les déchirures de notre continent et l’ampleur du désastre humainet moral. Ainsi, rassemblés, nous mesurons la valeur de la paix. Elle est notre héritage. Elle est la clé de voûte de la construction européenne. Elle est notre raison de vivre ensemble.Préservons-là !

Message de l'UFAC

Union Française des Associations de Combattants
et de Victimes de Guerre
Reconnue d’Utilité Publique par Ordonnance n° 45.1181 du 14 Mai 1945

L'UFAC souhaite que ce message soit lu par une jeune fille ou un jeune garçon. Il convient que la lectrice ou le lecteur
ait non seulement lu le texte auparavant, mais aussi qu'il lui ait été explicité. Il appartient donc à toute instance
éducative ou associative contactant la future lectrice ou le futur lecteur, d'assurer cette information au travers, entre
autres, de témoignages.

Aucun jeune présent.....

Message lu par Dany Clemenceau
Soixante-quatorze années nous séparent du 8 mai 1945 qui a vu la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie. Ce moment déterminant mettait un terme à la guerre en Europe et annonçait la
fin proche de la Seconde Guerre mondiale.
En ce jour anniversaire, rendons hommage aux soldats de toutes conditions et de tous grades des Forces Françaises Libres, des Forces Françaises de l’Intérieur, des Armées alliées, aux
Résistants de tous les pays qui formaient la coalition antihitlérienne, ainsi qu’aux victimes civiles et aux martyrs des camps de concentration et d’extermination nazis.
Honorons la mémoire de toutes celles et tous ceux qui ont été victimes de l'atroce réalité des événements de la Seconde Guerre mondiale : victimes civiles, prisonniers, résistants, déportés,
torturés, fusillés, massacrés, pour leur courage, leur esprit de sacrifice et leur sens du devoir.
En cette année du 75e anniversaire des premiers combats de la Libération, rendons hommage à toutes celles et tous ceux qui ont consenti le sacrifice suprême pour rendre à la France son
"Honneur et sa Liberté". Ces combats, préludes à la Victoire contre les tentatives d’hégémonie nazie, annonçaient une ère nouvelle, laissant espérer à tous les peuples des jours meilleurs et la
fin de tous les conflits armés.
Conscients que la Paix et les valeurs humanistes qui sont les leurs sont particulièrement fragiles, les Françaises et les Français regrettent que les espérances nées de cette victoire historique du 8
Mai 1945 soient bafouées, le monde connaissant encore aujourd'hui, des situations de guerre, de violence, de racisme et de haine.
L'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC), invite donc chacune et chacun, particulièrement les jeunes, à œuvrer pour un monde de Liberté, de Fraternité,
de Solidarité et de Paix.

Vive la République !
Vive la France !
 

Message lu par Daniel Garais

Ordre du jour n° 9
Officiers, Sous-officiers, Caporaux et Soldats
de la Première Armée française
Le jour de la Victoire est arrivé.
A Berlin, j’ai la fierté de signer au nom de la France, en votre nom, l’acte solennel de la capitulation de l’Allemagne.
Dignes de la confiance de notre Chef Suprême, le Général de Gaulle, libérateur de notre pays,vous avez, par vos efforts, votre ferveur, votre héroïsme, rendu à la Patrie son rang et sa
grandeur.
Fraternellement unis aux soldats de la Résistance, côte à côte avec nos camarades alliés, vous avez taillé en pièces l’ennemi, partout où vous l’avez rencontré.
Vos drapeaux flottent au cœur de l’Allemagne. Vos victoires marquent les étapes de la Résurrection Française.
De toute mon âme, je vous dis ma gratitude. Vous avez droit à la fierté de vous-même comme à celle de vos exploits.
Gardons pieusement la mémoire de nos morts. Généreux compagnons tombés au Champ d’Honneur, ils ont rejoint dans le sacrifice et la gloire, pour la Rédemption de la France, nos
fusillés et nos martyrs.
Célébrons votre victoire : victoire de Mai, victoire radieuse de printemps qui redonne à la France la Jeunesse, le Force et l’Espoir.
Soldats vainqueurs, vos enfants apprendront la nouvelle épopée que vous doit la Patrie.
Berlin, le 9 mai 1945

 

Avant la minute de silence, Mr Joffre tenait à rendre un hommage appuyé à deux soldats gourdonnais tombés au champ d'honneur:

Gioux Raymond et Fromonteil Pierre dont les noms sont inscrits sur le monument aux morts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article