Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Commune de Gourdon-Murat

Hommage aux combattants de Marcy

Message de L'ANACR

14 juillet 2022, de nombreuses personnes ont répondu à l'appel de M. Baptiste Galland, maire de Saint Merd les Oussines et du comité ANACR de Bugeat pour honorer la mémoire des combattants de Marcy.

En présence des maires de communes voisines dont M. Garais, maire de Gourdon-Murat, de Mme Terracol, maire de Toy-Viam, de M. Christophe Petit, vice-président du Conseil Départemental, de responsables de la Gendarmerie et Pompiers, de porte-drapeaux de l'ANACR Bugeat, Meymac et Sornac, M. Galland prenait la parole devant le monument aux morts de Saint-Merd-Les-Oussines puis devant la stèle de Marcy.

 

 

Ce fut au tour de Danielle Terracol, membre de l'ANACR de retracer l'histoire de ces terribles combats.

Un témoignage tiré du livre "Témoignages sur la Résistance dans le canton de Bugeat"

MARCY (Témoignages sur la Résistance du canton de Bugeat)
Georges Orlianges
Lieutenant responsable de la Cie FTP E 2364 depuis février 1943 et faisant partie des Légaux de Saint Merd Les Oussines, il témoigne de l'attaque de Marcy.
"Un camp de maquisards s'était installé au village de Marcy, à 2 km du bourg de Saint Merd les Oussines. Le 14 juillet 1944, une colonne allemande venait de Meymac en direction de Millevaches. Sachant où ils allaient, suite sans doute à une dénonciation, arrivés à la route de Chavanac, une partie de la colonne s'y rend (il y a 1 km) et le reste se dirige vers Millevaches, traverse le bourg, continue sa marche vers la route d'Aubusson, à 3 km, ils tournent à gauche, direction Peyrelevade et ensuite vers Marcy. Pendant cette période, une jeune fille du village de Magimel prévient le poste qui est sur la route de Saint Merd au chemin dit du "Moulin des Oussines" où la stèle a été érigée. Peu de temps après, les camions allemands débouchent. Le 1er fusil mitrailleur tire, son voisin Orluc Henri est tué par sa propre grenade. L'on ne sait pas si, lancée, elle a heurté un arbre, ou si, la cuillère ne tenant pas très bien, elle a éclaté entre ses mains. Cayet Henri, le 2ᵉ F.M  est tué. Stein Auguste est tué en tentant de rejoindre un autre groupe, alors qu'il traversait un champ de blé entre Marcy et Saint Merd.
Six personnes sont déportées à Buchenwald. Roger Ciblac du Magimel n'a pas survécu à toutes les privations subies.
Enfin, le soir, Marcy est incendié. J'ai observé moi-même ce triste spectacle, étant sur la montagne dite de l'Arbre, à 1 km à vol d'oiseau de Saint Merd, avec Orliange, Ovide et Pinlet, boucher au bourg de Saint Merd. Il est 20 heures, le village brûle, une seule maison n'a pas été incendiée, celle de Madame Tournissoux Angélique, qui, malade et au lit, a été épargnée."

Les Amis de l'ANACR, dont les membres ne sont pas éternels, ont besoin de renforts pour faire connaître celles et ceux qui nous ont montré le chemin pour bâtir des jours meilleurs. Vous pouvez nous rejoindre pour aider à préparer les commémorations et aussi à diffuser le livre 'Témoignages sur la Résistance dans le canton de Bugeat' dont il reste encore quelques exemplaires.

La guerre, car il s'agit bien d'une guerre, qui se déroule en Ukraine en ce moment, faisant des milliers de victimes parmi la population, nous rappelle douloureusement que la Paix est fragile et mérite toute notre vigilance.

Il était heureux de voir quelques enfants présents à cette cérémonie. 

Le verre de l'amitié était offert par la municipalité à l'ombre de grands arbres.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article