Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Commune de Gourdon-Murat

Hommage à Jacky Joffre

Hommage à Mr Jacques Joffre

Une cérémonie solennelle s'est déroulée mardi 14 décembre devant la mairie de Gourdon-Murat. Plus d'une centaine de personnes ont assisté recueillies et émues à cet hommage. Il y avait de nombreuses personnalités du département, de la préfecture, de la communauté de communes, de la gendarmerie et des pompiers ainsi que de nombreux maires des communes environnantes, ceints de leur écharpe d'édile et bien sûr famille, amis et voisins.
Mr Daniel Garais, maire de la commune a rendu cet hommage avec ces mots :"
Merci à tous d’être là pour cet hommage que nous avons souhaité rendre à Jacques Joffre.
Chacun de nous ici présent a une histoire commune avec Jacky.
Un moment de vie plus ou moins long. 
Pour certains, ce fut sur les bancs de l’école de Murat. 
D’autres furent sa famille, ses voisins au Bec, ses amis.
Il y a ceux qui ont partagé sa vie de labeur, dans ce beau métier de « paysan ». Ce mot qu’il affectionnait particulièrement.
D’autres ont partagé avec lui des convictions, des idées, des combats.
Il y a tous ceux qui ont partagé sa vie d’élu, de maire. Fidèle à sa commune de naissance Gourdon-Murat.
Nul doute que cette vie-là, récompensée en juillet dernier par la remise d’une médaille de maire honoraire, l’a passionné tout autant que celle d’agriculteur.
Maire de Gourdon-Murat durant 24 années ! Jacques Joffre y a versé son courage et sa ténacité. La volonté ne lui a jamais manqué.
Et nous tenons particulièrement à l’honorer ce jour pour cet engagement sans faille malgré les aléas de santé.
Et puis, surtout, il y a ceux qui l’ont connu juste pour lui-même.
 Ils ont partagé son cœur et son quotidien.
Ceux-là ont été aimés par lui et ils l’ont apprivoisé.
Je parle ici bien sûr de Françoise, son épouse et son fils César.
Je leur adresse, ainsi qu’à  toute la famille mes sincères condoléances.
Enfin il y a ceux qui l’ont toujours connu, comme on dit.
Je fais partie de ceux-là.
Nous perdons aujourd’hui l’un de ces hommes qui construisent notre paysage et font partie intégrante de l’histoire de nos petites communes.
Je suis là-devant vous, maire à mon tour, pour dire au nom du Conseil Municipal de Gourdon-Murat, des employés communaux et de notre population, toute la gratitude que nous n’avons pas eu le temps de lui exprimer.
C’est un grand MERCI, Jacky que nous t’adressons tous. Et pas tout à fait un adieu, puisque tu restes ici près de nous à Murat.      

                             Daniel Garais
L'inhumation a eu lieu au cimetière de Murat dans le caveau familial. Après Mr Garais, ce fut au tour de Mme Dany Clemenceau, conseillère municipale d'évoquer la vie bien remplie de Jacky.

Le poète a dit...
Quelqu’un meurt, et c’est comme des pas qui s’arrêtent.
Mais si c’était un départ pour un nouveau voyage ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme un arbre qui tombe.
Mais si c’était une graine germant dans une terre nouvelle ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme une porte qui claque.
Mais si c’était un passage s’ouvrant sur d’autres paysages ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme un silence qui hurle.
Mais s’il nous aidait à entendre la fragile musique de la vie ?
Tes pas, Jacky, ont bien souvent arpenté ces allées du cimetière, tu as tant de fois accompagné ces Gourdonnais dans leur dernier voyage. Aujourd'hui, plein de tristesse, c'est nous tous qui t'accompagnons sur cette terre.
Au nom de notre amitié, de ces deux patronymes Joffre et Clemenceau qui nous faisaient sourire en ces matins de novembre, je veux dire quelques mots sur ta vie si bien remplie.
Tu es né au Bec  à l'aube de l'été 1947, un 20 juin au foyer de Jean Joffre et Henriette Chabrillanges. Déjà si jeune tu faisais ces trajets par tous les temps pour aller à l'école de Murat avec Mme Vialle comme institutrice.

Jacky 5ème au premier rang en partant de la gauche 

Adolescent, tu iras au collège de Corrèze. Mais en 1961, à l'âge de 14 ans, tu dois brutalement arrêté le collège, ton père est décédé et ta maman a besoin de toi pour continuer à exploiter votre ferme. Avec ton oncle Arnaud Chabrillanges tu vas donner toutes tes forces et ton courage pour cultiver cette terre que tu aimes et devenir un agriculteur très performant, reconnu pour la qualité de son élevage.

Collection photos de Jacques Chastagnol. Arnaud Chabrillanges (1er photo) Jacky (2ᵉ photo)

Vaches, moutons, ânes, alpagas, poules, chiens, tu appréciais profondément tous ces animaux. C'est en 1974 que tu croiseras le regard d'une jeune doctoresse qui plus tard deviendra ta femme, je parle de Françoise qui elle te fera aussi aimer les chats.
Ta curiosité, ta connaissance de l'histoire, l'amour de ton village, la solidarité avec les autres te porteront vers la gestion de la commune. Élu conseiller municipal en 1971, puis maire adjoint de Gilbert Brette et enfin élu maire de la commune de Gourdon-Murat en avril 1996 et ceci pendant 24 ans. Pendant tous ces mandats, tu as œuvré de la plus belle des façons pour le mieux vivre de tous tes concitoyens. À ton initiative le 29 mai 1998 naît le SIVAPCOR, syndicat intercommunal de la vallée de la Petite Corrèze, ce qui va permettre d'entretenir voiries, propreté et embellissement de la commune. Murat, ce village cher à ton cœur, répertorié village remarquable le sera grâce à toi avec dans les années 2000 : la restauration de l'église, l'électrification des cloches, l'entretien du chêne de Sully, la restauration de la maison Gasparoux. Restauration qui sera valorisée par les Rubans du Patrimoine en 2010.

En juillet 2021 tu reçois la médaille de maire honoraire, nous aurions tant aimé la fêter avec toi ! 

Avec ton attachement à l'histoire du pays et celle de ta commune, tu répondras toujours présent. Comme ce jour du 26 mai 1999 pour l'inauguration de la stèle de la déportation ou encore ton engagement auprès de Joseph Magnaval et des cochers-chauffeurs pour honorer la mémoire de Damien Magnaval.


J'aurai tant à dire sur cette vie si riche, sur l'homme que tu as été, généreux, disponible, au caractère affirmé, s'emportant  à propos de ce que l'on vit actuellement. Mercredi encore tu me parlais de Joséphine Baker et de la gauche qui avait disparu....
Jacky tu vas terriblement nous manquer... mais nous avons tellement de souvenirs avec toi que tu resteras à jamais dans la mémoire de nous tous.
Mes plus sincères condoléances à Françoise, César et à toute la famille.


“L’Arbre et la graine” – Benoît Marchon

 Mr Christophe Petit, vice-président du Conseil Départemental terminait cette cérémonie par un très bel éloge de cette vie d'élu qu'avait été celle de   Mr Jacques Joffre.

 

"Cher Jacques, ou plutôt cher Jacky comme tout le monde aimait t’appeler familièrement. 

Mon ami, notre ami à tous, tu nous as quittés brutalement jeudi dernier alors même que tu attendais avec impatience cette opération, imprévue, mais que malgré tout tu redoutais un peu. 

Nous avions pu en échanger mercredi soir au téléphone et tu étais confiant, souhaitant être rétabli au plus vite pour reprendre tes activités quotidiennes. 

Cher Jacky, l’élu engagé et au service de tous pour le bien commun. 

Pendant plus d’un quart de siècle, tu as été l’élu de ta chère commune de Gourdon Murat. Commune où depuis ta retraite bien méritée de maire, tu revenais presque tous les jours pour soigner tes animaux au Bec et te tenir au courant de la vie locale. 

D’ailleurs, à ta retraite de maire, le 12 juillet dernier à la Préfecture de la Corrèze, l’État, reconnaissant te remettait la médaille de maire honoraire pour le travail accompli. 

 

Une cérémonie, mainte fois reportée à cause de la Covid, était également prévue à la Mairie de Gourdon Murat en janvier prochain pour te remercier de ton engagement et de ton dévouement au quotidien auprès de la population Gourdonnaise. Malheureusement le destin en a décidé autrement.

Comme tous, j'ai pu constater, ton engagement, ta disponibilité et ton dévouement pour ta commune et tous ses habitants. Tu étais aussi un ardent défenseur de la ruralité avec beaucoup de forces, de conviction et de ténacité et ton avis était toujours précieux, juste et respecté. Tu as toujours su mener et défendre de nombreux projets avec énergie et pour le bien commun de tous. 

J’ai aussi pu trouver auprès de toi une aide et de précieux encouragements pour le développement de notre territoire. 

Ta philosophie et ta connaissance de la vie m’ont beaucoup apporté et me permettait de pouvoir toujours discuter, débattre et échanger avec toi sur tous les sujets. 

Je salue l'homme de conviction avec ses idéaux et ses engagements que tu as été et j’ai toujours pu compter sur ton précieux soutien quel qu’en soit les circonstances. 

Françoise ton épouse, elle aussi, très engagée comme toi, t’a toujours aidé et soutenu pendant toutes ses années. 

Tu resteras pour nous tous un exemple et un modèle, et tu marqueras à jamais ta commune de Gourdon Murat et notre territoire. 

Aussi, après le décès de Jean-Luc Jouchoux, Maire De Bonnefond au mois de juillet dernier, c’est à nouveau une autre figure et une personnalité de notre canton qui disparaît. Des élus engagés qui nous ont montré le chemin.

J’espère que de là où tu es à présent, tu as pu le retrouver, et que vous veillerez ensemble sur notre territoire.

En mon nom personnel, au nom des élus ici présents, j'adresse à Françoise ton épouse, à tes enfants et petits-enfants, et à ta famille mes plus sincères condoléances. 

Un grand Merci Jacky au nom de tous, et nous, nous ne t'oublierons jamais. 

Adieu Jacky"


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ton bel hommage Dany me touche particulièrement même si je ne connaissais pas cet homme. De tout cœur avec toi et sa famille.
Répondre
C
Merci Martine, ton message me touche aussi beaucoup. C'est un moment difficile comme on en rencontre tous.
G
Merci beaucoup pour cet hommage bien mérité .
Répondre
C
Merci Guy; Un ami cher s'en est allé. Il méritait cet hommage.